20 avril 2008

CYRÈNE : faut-il les laisser jouer sur les ruines ?

1980614764.jpgAssis à deux pas du désastre: deux classes en course d'école se battent pour chevaucher une statue de lion dans le nympée du sanctuaire d'Appolon.

TOURISME DURABLE Qui suis-je pour leur dire de ne pas toucher à ces pierres qui sont plus à eux qu'à moi ? “Les biens culturels constituent un patrimoine de l'humanité...” Ces vieilles pierres valent-elles plus que des rires d'enfants ? “Prendre conscience du fait que ces sites sont uniques et non renouvelables...” N'est-ce pas une façon ludique de familiariser les enfants à leur héritage identitaire ? “L'activité touristique ne peut accéder au monde des biens culturels qu'à condition d'en garantir la protection...” Que pèse un touriste étranger au milieu de cinquante écoliers de la région ?

Un adulte arrive sur les lieux. Il fait descendre tous les enfants. Cris à l'appui. Je culpabilise un peu de ne l'avoir pas fait. Pire, d'avoir pris une photo... En fait, l'adulte a fait descendre les enfants pour pouvoir photographier son propre fils sur le lion de pierre du sanctuaire d'Appolon.

Mettre de l’éthique dans le tourisme est devenu une mode. Les labels des voyagistes fusent. Tourisme solidaire, tourisme humanitaire, tourisme équitable, tourisme responsable, écotourisme, tourisme durable. Des sites y sont consacrés, comme Echoway ou Alliance, et une Charte de l'éthique du tourisme ciulturel a été rédigée. Tous unis contre les touristes infantilisés par leur voyagiste !

775440128.jpgCYRÈNE La cité grecque de Cyrène, la mieux conservée du pays, trône sur un promontoire rocheux avec vue sur la mer. Elle raconte cinq siècles d'implantation hellénistique et fut le berceau de l'hédoniste Aristippe, des mathématiciens Théodoros et Eratosthène. C'est grâce à un citoyen de Cyrène, Annicéris, que Platon fut libéré en 388. Elle aurait sauvé la Grèce de la famine de 390 grâce à sa production de blé.

 Le tourisme culturel doit découler d'une forte motivation; il ne doit pas être simplement occasionnel, et encore moins subi. Un touriste désireux de comprendre en profondeur la signification d'un bien culturel en garantit le respect...”

 296485618.jpg

810626071.jpg1533163294.jpg

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : L'esplanade du gymnase et ses colonnes doriques. Statue féminine en marbre. Ruines non excavées en périphérie du site.

 286449816.JPG

1410526338.jpg827579149.jpg

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Le sanctuaire d'Apollon regroupant temples, thermes, fontaines et autels. Le théâtre grec construit au VIème siècle avant notre ère et devenu amphithéâtre romain au IIème siècle. Les 2'000 tombeaux de la nécropole qui ont déjà subi beaucoup de pillages.

08:04 Publié dans f Libye | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonsoir Blaise mon ami d'un jour au Quartier Sidi Lhouari Oran ...! Eh ben mon vieux quel périple! je t'envie cependant pour la chance que tu as de prendre du plaisir et voyager en communiquant à autrui ,dans un style attrayant ,cette vision aussi profonde que chaleureuse du vécu des petites gens...Bonne continuation ! Ahmed KHEDIM Oran - ALGERIE

Écrit par : Ahmed | 01 mai 2008

Les commentaires sont fermés.