14 février 2008

Inglesa Mediterráneo

L'Andalousie s'est décidée à dénoncer les autorités de l’enclave britannique de Gibraltar devant la justice européenne. Le carburant de l'embarcation panaméenne New Flame, échouée au large de Gibraltar il y a six mois, se répand lentement sur les plages d'Algeciras, le voisin espagnol.

ALGECIRAS Si l'affaire New Flame fait les gros titres de la presse, les concernés ne s'en soucient guère. On me dit que ce sont de vieilles photos que les journaux recyclent, que les plages sont archipropres. Les sympathisants du Parti Populaire en profitent pour dénoncer la passivité de Zapatero, qui n'a pas su bousculer le Rocher”, et les plus nationalistes, pour relancer les velléités d’annexion. D'autres avouent simplement en avoir vu d'autres. En 2000, le sous-marin nucléaire britannique Tyreless, tombé en panne dans le détroit, avait dû être réparé pendant des mois à Gibraltar. En 2005, rebelote, avec un autre sous-marin nucléaire, le Sceptre

GIBRALTAR Dans la très pittoresque enclave anglaise, réputée pour son paradis fiscal, son argent sale, son parlé ”llanito”, mélange d’anglais et d’espagnol, sa mosquée, don des Saoudiens, ses mariages express en 24 heures chrono,  et j'en passe, c'est une autre bizarrerie qui me retient à l’entrée de la très cosy Main Street, entre le Burger King et le British fish’n’Chips, en plein milieu du square Casemates...

Au milieu de la place, un stand ne cherche pas à  se camoufler. “The Royal Gibraltar Regiment engage now !” Profil recherché, “team player, keen to travel, adventurous, reasonably fit, ambitious...” Propose en échange “14'000 £/year, variety & satisfaction, travel, sport, excellent pension...” Les touristes se font prendre en photo aux côtés de Paul Auston (photo), 24 ans, sous les ordres de la Reine depuis 8 mois. Il me raconte son stage d’entraînement et de coopération au Maroc, près de Marrakech. Photos à l’appui. “On leur a appris à tirer et à mieux se comporter. Tu comprends, eux, quand ils voient un prisonnier, il le frappe tout de suite...” Les yeux brillants, Paul m’avoue rêver d’Irak et d’Afghanistan. “Hélas, il y a pas assez de places pour trop de demande…”

En décembre dernier, suite aux déboires du New Flame, l'ONG espagnole “Ecologistes en Action” accusait le gouvernement de Gibraltar de “terrorisme écologique”.

21:49 Publié dans b Espagne | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Paul devrait se faire amériacin, ils seraient preneurs je pense...

Écrit par : H. | 15 février 2008

Bonjour,
Je viens de tomber sur votre site via le site 24heures.ch..... Je ne
vous connaissais pas, je ne vous connais toujours pas.... Par contre, je suis impressionné ! C'est vraiment cool votre parcours. Je vous félicite encore, bonne route à vous,
Meilleures salutations.

Écrit par : Sébastien B | 15 février 2008

Salut Blaise,
très content de te lire au sujet de tes nouveux articles et tes voyages
qui nous font comprendre beaucoup des éléments de cette vie. Tes souhaitons de bons succès dans ton écriture , de l'ancre il te reste certainement un tonneau .
Meilleurs salutations AMIGO.

Écrit par : Johann K. | 15 février 2008

Bonjour Blaise,
J'espère que vous rirez faire un tour du côté de Ceuta et Melilla - de l'autre côté. Car une enclave en vaut sans doute une autre...

Écrit par : Fernando | 16 février 2008

Les commentaires sont fermés.